Le viager est un mode de vente de plus en plus populaire. Et pour cause, ce système de transaction permet d’obtenir des rentes conséquentes, et ce tout au long de sa vie. Surtout, il donne la possibilité de continuer à vivre chez soi. Dans ce guide, découvrez les avantages de vendre votre bien en viager immobilier, ainsi que nos conseils pour réaliser cette transaction.

Pourquoi vendre un bien en viager immobilier ?

Vendre un bien immobilier en viager présente un grand nombre d’atouts. Pour commencer, cela permet au vendeur de continuer à vivre chez lui tout en percevant à la fois : 

  • Un bouquet dès la signature du contrat
  • Des rentes mensuelles tout au long de sa vie

Système social par excellence, le viager aide une personne à conserver son train de vie, tout en arrangeant un investisseur qui – à un moment donné – pourra récupérer la jouissance du bien. En outre, lors d’un viager occupé, le partage des frais est le même que celui de la location : le propriétaire (c’est-à-dire l’acheteur) prend en charge les gros travaux. 

Pour finir, la vente en viager présente également un bel avantage fiscal. En effet, un abattement s’applique en fonction de l’âge du vendeur. S’il a plus de 70 ans au moment de signer le contrat de viager, 70 % des rentes sont déduites de l’assiette fiscale. Cela signifie que seuls 30 % des rentes viagères seront soumises à l’impôt. 

Comment vendre son bien en viager ?

Aujourd’hui, la plupart des agences immobilières proposent des offres en viager. Pour vendre votre bien, vous pouvez vous adresser à une agence immobilière standard. Néanmoins, pour des résultats optimaux, sachez qu’il existe également des agences spécialisées. Expertes dans leur domaine, elles connaissent parfaitement le marché et la juridiction. Aussi, elles pourront vous conseiller de A à Z dans votre projet.

Vendre en viager : les erreurs à éviter

La vente en viager présente peu d’inconvénients. Les risques sont surtout liés au travail de l’agence immobilière. C’est pourquoi il est recommandé de choisir une agence experte dans le viager, comme c’est par exemple le cas de Viager CG.

Source : Pixabay

Bien sûr, comme toute transaction immobilière, le viager fait l’objet de stricts contrôles. C’est pourquoi la partie fiscale ne doit pas être négligée lorsque l’on vend un bien en viager. Évidemment, ce mode de vente ne doit pas être détourné à des fins frauduleuses : les donations déguisées en viager sont sévèrement sanctionnées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.